Il existe aujourd’hui deux variétés du sionisme. La première est celle du peuple juif pieux qui souhaite vivre en Israël en paix et en sécurité aux côtés des musulmans, avec l’intention pacifique de pratiquer leur culte sur la terre de leurs ancêtres et d’entreprendre des affaires commerciales. De ce point de vue, les musulmans défendent le sionisme. Nous soutenons pleinement le pieux peuple juif vivant dans la paix et la sécurité sur leur propre territoire, dans le rappel de Dieu, pratiquant leur religion dans leurs synagogues, s’impliquant dans la science et le commerce de leur pays.

            La croyance sioniste du pieux juif basée sur la Thora ne s’oppose pas au Coran. Le Coran mentionne en effet la présence des juifs dans cette région, depuis que Dieu y a installé les Enfants d’Israël :

Souvenez-vous lorsque Moïse dit à son peuple : "Ô, mon peuple ! Rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous, lorsqu'Il a désigné parmi vous des prophètes. Et Il a fait de vous des rois. Et Il vous a donné ce qu'Il n'avait donné à nul autre aux mondes. Ô mon peuple ! Entrez dans la terre sainte que Dieu vous a prescrite. Et ne revenez point sur vos pas car vous retourneriez perdants." (Sourate al-Ma’ida, 20-21)

C’est le “sionisme irréligieux et impie” que nous musulmans condamnons et considérons comme une menace. Ces sionistes impies, qui ne défendent pas l’existence et l’unicité de Dieu, mais encouragent au contraire une perspective darwiniste et matérialiste et qui s’engagent par conséquent dans une propagande irréligieuse, représentent donc également une menace pour les juifs pieux. Le sionisme impie mène aujourd’hui un combat contre la paix, la sécurité et la vertu morale, contribuant au conflit, au chaos et à faire couler le sang. Les musulmans et les pieux juifs doivent unir leurs forces afin de s’opposer à ce sionisme impie et d’encourager la foi en Dieu.